CARNET DE VOYAGE, Océanie, Polynésie

POLYNÉSIE FRANÇAISE | Bora bora, la grande sœur de Maupiti

POLYNÉSIE FRANÇAISE | Bora bora, la grande sœur de Maupiti

Après avoir passés 6 belles journées sur Maupiti, nous prenons l’avion pour sa grande sœur Bora bora. On dit qu’elle se ressemble car c’est la même typologie d’île, une ancienne île volcanique qui s’enfonce entourée de motus quasiment tout autour, seule différence, le tour de Bora-Bora se fait sur une trentaine de km alors que Maupiti n’en fait que 9 !

Bora bora est un passage obligé pour aller aux Tuamotu, nous en profitons donc pour passer 3 nuits au Temanuata village, petite pension située sur la pointe de Matira. Alice est toujours autant malade (dengue) et on ira au dispensaire faire une analyse de sang pour se rassurer.

L’arrivée en avion sur l’île est magnifique, nous nous posons sur un motu au nord de l’île. On comprends de suite d’où Bora tire sa réputation quand on voit le jeu de couleurs de son lagon et ses crêtes montagneuses au loin. Bora bora est un peu le Disneyland des îles de la société, toutes sortes d’excursions vous sont proposées par les pensions, il faut juste savoir ce qu’on veut et sortir le porte monnaie. Le tourisme est très développé ici et nous aurons un rapport différent avec les locaux, difficile de se faire prendre en stop, moins amicaux, …

 

Le temps sera encore maussade sur Bora-Bora, Alice restera majoritairement dans la chambre (encore avec la dengue). Olivier en profitera pour plonger et randonner. Le dernier jour, nous ferons tout de même le tour de l’île en voiture, mais c’est bien ce qu’on pensait : le mieux est quand même de se balader dans le lagon et non pas sur les routes. Avec le recul (et pas de dengue), nous aurions loué un petit bateau à la journée pour profiter du lagon et de la vue magnifique sur Bora.

 



 

INFORMATIONS PRATIQUES 

Localisation Bora bora

 

Location bateau sans permis possible, pour nous la meilleure option pour profiter de l’île même si la santé d’Alice et la météo ne nous l’ont pas permise. 

Danse traditionnelle tahitienne à l’Intercontinental plusieurs fois par semaine, possibilité d’y assister en prenant une consommation au bar. 

Belle micro randonnée au niveau de la pointe Matira donnant sur la pointe et les deux baies qui l’entourent. En venant de l’Intercontinental situé à Matira, il faut aller vers Avis et prendre la rue suivante qui part sur la gauche. Un peu plus haut, on voit une ancienne route à l’abandon. Monter tout droit, la suivre jusqu’à arriver à une maison à l’abandon.

ON RESTE EN CONTACT ?

————

TU AS AIMÉ CET ARTICLE ?

Dis-le nous ! Cela nous fait toujours plaisir

————

UN COMMENTAIRE-UNE QUESTION ?

N’hésite pas, nous nous ferons un plaisir d’y répondre !

————