Asie, Birmanie, CARNET DE VOYAGE

MYANMAR – Le lac Inlay, perle sauvage de Myanmar

MYANMAR – Le lac Inlay, perle sauvage de Myanmar

Après Bagan et ses fameux temples, nous faisons une escale a Kalaw, ville de départ de treks vers le lac Inlay. Nous prenons le train qui relie ces deux endroits. Prix du billet 500 k/ pers pour 60kms! 11h15, notre train entre en gare…Tractés par une vieille locomotive fumante, 3 wagons vieux comme Hérode s’avancent lentement.

Touristes et locaux prennent place entre la première et seconde classe. Le confort dans le deux y est bien rudimentaire! Banquette en bois, sol en lattes poussiéreuses et bien usées, sacs de charbons éclatés sous les banquettes, fenêtres grandes ouvertes et condamnées. Ça y est…nous partons! Vitesse de pointe 20 kms, dans 3 heures nous serons à Shwenyaung, ville d’arrivée, juste à côté de la ville de Nyaung Shwe (ville du lac). Les paysages sont arides, secs, mêlant champs de terre rouge avec des rizières sèches, des pins et des collines.

Le wagon balance, un coup à droite, un coup à gauche. Une porte s’ouvre, claque et reclaque! A chaque arrêt, des vendeurs ambulants proposent des fruits. Pendant que nous regardons, badauds, le paysage, les locaux piquent un som’ affalés sur la banquette!


LE LAC INLAY, PERLE NATURELLE DE MYANMAR

Nous découvrirons le lac Inlay le lendemain, en bateau, puis vélo le surlendemain. Alors que nous allions prendre un verre, un charmant monsieur, étant en train de faire son sport, nous interpelle pour faire du bateau. Marché conclu, nous passerons la journée du lendemain avec lui ! Pour ce prix (15000k/bateau), nous nous payons le luxe de nous prendre un bateau privé !

Le lendemain, 8h30, première étape de la journée: Embarquons à 3 sur le scooter du driver, direction l’embarcadère ! Notre driver aurait-il une âme de révolutionnaire car ce qu’il fait est interdit en Birmanie. Pas de monter à 3 sur un scooter mais d’y prendre de touristes !

Le lac Inlay est un lac d’eau douce situé dans les montagnes de l’état Shan. Il a une surface de 12000 hectares, autant dire qu’il y a de la surface !

Au matin, les paysages sont brumeux. Au loin, les montagnes se dessinent à peine, et les pêcheurs arpentent l’eau depuis déjà des heures. L’eau est d’huile et à certains endroits transparente. Les pêcheurs, funambules de l’eau, jonglent adroitement entre leur filet et leur pagaie, tenue avec une jambe! Spectacle hors du temps !

Nous ferons plusieurs haltes « touristiques »: Fabrique d’argent, de coton, de cigares. Le circuit proposé est forcément fait pour faire travailler la population et cela nous semble tout à fait cohérent, nous jouons le jeu avec plaisir !

Mais notre capitaine nous réserve une belle surprise qui nous laissera sans voix ! Il nous amène chez lui, dans la tribu Intha (Les enfants du lac), un village sur l’eau.

  

Nous arrivons, hors du temps et de l’espace, dans ce village fait de maisons en bambou sur pilotis. Comme perdu au milieu du lac Inlay, nous pénétrons lentement dans les canaux du village, puis débarquons devant sa maison.

  

Toute la famille est là! Sa maman, son frère, sa belle soeur, son neveu, ses 3 soeurs. Nous sommes reçus autours d’une tasse de thé local et des maïs fris.

Pendant qu’Olivier échange construction de maison sur pilotis, une des soeurs se retrouve en béatitude devant moi, m’avouant avec un grand sourire que je suis très belle ! Nous leur confions que nous trouvons que les femmes birmanes sont les plus belles d’Asie. Grand sourire et remerciements comme si nous venions de lui confier la 7ème merveille du monde. Elle était tellement émue et nous aussi !

Nous déjeunerons dans un restaurant sur l’eau et insisterons pour partager notre repas avec notre driver. Après plusieurs insistances, il acceptera, gêné mais content. Nous échangerons sur sa vie, sa famille, son métier, qu’il trouve bien fatiguant. Il envie l’ancien travail d’Olivier, et trouve le mien exceptionnel.

  

Nous sommes charmés par cet homme, plein d’espoir en son nouveau gouvernement, les yeux brillants de courage et de mérite. Il y a des personnes qui touchent au plus profond et Kyaw en fait parti.

  

La journée se terminera en passant devant une multitude de plantation sur l’eau de tomates, bandes de terres flottantes tenues par des bambous et qui occupent une bonne partie de la superficie du lac, impressionnant à voir !

C’est, encore, le coeur serré que nous quitterons Kyaw, mais tellement ravis de cette journée inoubliable.


LES ENVIRONS DU LAC INLAY

Cette fois, nous enfourchons des vélos pour aller dans les alentours du lac Inlay (louer un scooter étant impossible dans cette région à notre grand désespoir !). Nous longeons la côte Est du lac direction un monastère où nous pourrons avoir une vue sur le lac. La route pour s’y rendre est franchement pas belle…grande route bétonnée qui ne longe même pas le lac. Selon un local, impossible de longer le lac par des petites routes, les bords du lac se transformant rapidement en marécages.

Avant notre arrivée au monastère, nous faisons une halte sur UN PONT EN BOIS, assez long et super sympa ! Au bout, un village sur pilotis et des plantations de tomates flottantes ! Incroyable à voir ! A l’entrée du pont, des conducteurs de bateaux proposent des départs sur le lac, on peut aussi le traverser avec les vélos !

Direction donc le fameux monastère. La route grimpe, nous laissons les vélos avant la grande montée et terminons avec une petite demie heure de balade pédestre. En haut, rien de bien exceptionnel, un temple, un monastère mais une vue sympa sur le lac. Non pas à couper le souffle, car l’horizon est « brouillé » par des câbles électriques, cela est bien dommage !

En redescendant, nous faisons un crochet dans un hôtel sur les bords du lac (Inley resort), envisageant d’y boire un coup et d’admirer le coucher du soleil. Bière myammar 5$…Gloups ! Nous comprenons que les chambres soient chères au vu du standing, mais une bière à 5$ alors qu’elle coûte 1,50$…cela nous dépasse ! Peut être sont-elles fabriquées avec de l’or…?!

Nous irons donc à la RED MOUNTAIN, une exploitation de vin tenue par un Français. Le vin est franchement pas bon (leurs crêpes chocolat sont bien meilleures !) mais la vue est top pour une fin de journée.

Notre séjour au lac Inlay se termine ici, sur une note plus que magnifique avec une préférence pour la journée sur le lac, qui restera inoubliable ! Un des beaux et grands moments de notre voyage.

INFORMATIONS PRATIQUES 

INFOS PRATIQUES KALAW 

Guesthouse Golden lili: 15$ avec PDJ (riz frit et café soluble 3in1), SDB. Chambre pas propre, draps sales, chiens qui hurlent à proximité. Propriétaires peu aimables.

Restaurant Dream: restaurant très bon et prix très corrects.


INFOS PRATIQUES NYAUNG SHWE (LAC INLAY)

De la gare ferroviaire de Shwenyaung à Nyaung Shwe: en taxi: 4000k/ pers, environ 1 heure de route.

Hôtel

Lady princess hotel: 20$/nuit, SDB et PDJ. Chambre propre, bon matelas mais bruyante à cause d’une mauvaise insonorisation. Bon et simple petit déjeuner. Pas de pression dans la douche.

Bateau pour lac Inlay

Kyaw Khaung, boat driver face au Gypsy Inn. Tel: 09-42-83-10-647. 15000k/bateau la journée. Conducteur indépendant, ce monsieur est une perle! D’une gentillesse et d’une simplicité émouvante. Il nous a fait aimer son pays encore plus fort!

Prix de l’entrée du lac

L’entrée du lac Inlay est payante. On s’acquitte de la somme entre Shwenyaung et Nyaung Shwe, style de péage où le taxi ou bus s’arrêtera automatiquement. Prix: 10$/pers valable 7 jours.

Restaurants

Golden kite: Très bon, très touristique. Pâtes fraiches et pizza excellentes. Nourriture locale.

Chillax: Très bon cocktails, boissons! Sympa car un peu en retrait de la rue principale et plus calme.

The french touch: Restaurant français avec la particularité de proposer une belle expo photo et un film documentaire à partir de 19h30. Plus cher que les restaurants locaux, à deux 20000k avec 2 plats, une bière, une eau, un dessert.

 

tu as aimé cet article ?

Partage-le si le  t’en dit !

un commentaire-une question?

N’hésite pas, nous nous ferons un plaisir d’y répondre !