Asie, Birmanie, CARNET DE VOYAGE

MYANMAR – Bagan, bijou historique de Birmanie

MYANMAR – Bagan, bijou historique de Birmanie

Nous quittons Mandalay où nous avons passé 4 jours, direction BAGAN et ses fameux temples. Nous partons en bus (réservé avec notre hôtel, 6 €/pers, temps estimé 5h) de 18 personnes. Ce premier trajet en Birmanie nous en dit un peu plus sur ce pays.

Les paysages sont arides, secs, parsemés de palmiers dont seules les cimes apportent un peu de verdure à l’horizon. La terre est sableuse et nous ferait croire que nous arrivons en bord de mer.

Très peu de cultures excepté des bananiers, des petits villages faits de brics et de brocs, de maisons en bambous, des vaches bossues, des chèvres, des charrettes en bois, des femmes se lavant dans une rivière ou plutôt des égouts ! Nous n’avons pas remonté le temps…nous sommes en 2016 dans la campagne birmane. Par ci par là, un temple, une décharge, des coups de klaxon, des paysans dans leur champs, des sourires. Le trajet est ponctué des crachas de notre chauffeur, qui se goinfre de Bétel, et qui doit cracher régulièrement!

Le Bétel est un mélange de tabac, de noix d’arec (improprement appelée noix de bétel) et de chaux, agrémenté parfois d’épices. Outre son effet stimulant, la noix d’arec est vantée pour ses vertus antidouleur. Les marchands de rue fabriquent à la chaîne ces drôles de chewing-gum artisanaux d’un vert éclatant. Sur une petite tablette, ils enroulent les ingrédients dans des feuilles fraîches de palmier à bétel. Mais chiquer du bétel augmente le risque de cancer de la bouche, mettent en garde les médecins, sans grand écho jusqu’ici auprès de la population. Le Bétel colore la bouche et les dents en rouge,  le sol est jonché de crachas couleur sang.

 

Ponctuellement, l’horizon se colore de vert, les paysages nous rappelant le Cambodge. La Birmanie est pauvre, bien plus pauvre que ces confrères asiatiques comme le Laos ou le Cambodge, mais elle n’a rien à leur envier en terme d’accueil, de paysages, de culture! Peut être juste la nourriture…!

Nous séjournerons 5 jours à NYAING U, l’une des 3 villes du site de Bagan ( avec Old Bagan et New Bagan). Cette petite bien typique est moins chère que les deux autres et la vie y est beaucoup plus locale! Nous prendrons une des guesthouses les moins chères de la ville (20$). Arrivant de Thaïlande où les logements sont plus que corrects pour moins de 10€, le changement est brutal!

Mais nous devons avouer que la gentillesse de notre hôte aura valu tout le luxe du monde!

N’ ayant plus la notion du temps, nous en oublions que nous devions partir le 12/02/16, la guesthouse étant full en raison de jours fériés (naissance du père de Aung San Suu Kyi). Impossible de trouver une guesthouse dans la ville… Notre hôte nous trouvera une place dans une nouvelle guesthouse non agrémentée pour le tourisme, nous y amènera et reviendra nous chercher le lendemain pour nous amener au notre nouvel hôtel.

   

« If You are happy, i am happy » nous confie notre hôte, heureux pour nous d’avoir une chambre pour la nuit.

   

Nous sommes sans mots devant cette aide et bienveillance gratuite. Il reviendra le jour de notre départ pour Kalaw à l’hôtel pour nous dire au revoir et s’assurer que tout se passe bien! C’est les yeux humides que nous nous séparons.

Les conditions de vie de notre premier hôte n’ étant pas à la hauteur du prix des chambres, nous en concluons que les prix sont tels pour des raisons indépendantes de leurs volontés. Il nous confiera que les guesthouses qui reçoivent des touristes doivent avoir un agrément particulier et donc payer des taxes particulières.

Pendant ces 6 jours, nous ferons 4 journées « temples » et 2  » détentes ». Le site de Bagan est très étendu et ouvert. Il est possible de passer ses journées sans croiser une personne!  Les temples sont proches les uns des autres mais selon le point de départ des visites, la distance peut être plus ou moins longue.

Munis d’un châle (pour couvrir les jambes d’Alice dans les temples), de tongues (les temples se visitent pieds nus), nous partons à vélo ( 2 jours) et scooter électrique ( 2 jours) à  la découverte de ce site splendide.

L’ entrée est de 25$/pers. Il n’y a pas vraiment de lieux officiels pour acheter les billets. Nous commençons donc notre visite et sur l’ un des gros temples, un point contrôle nous permet de nous acquitter de notre dette! Mais il est tout à fait possible de passer plusieurs jours sans avoir aucun contrôle, donc visiter gratuitement, sauf si l’on arrive en avion, où l’on  oblige à payer à la sortie de l’aéroport!

Le site de Bagan est vaste avec plusieurs milliers de temples ! Certains sont incontournables, de part leur grandeur et beauté. Presque trop parfaits, car rénovés dans les moindres centimètres, on en oublie leur âge et leur histoire. Avec la contrepartie d’avoir beaucoup de monde sur les sites.

D’ autres plus petits non rien à envier aux plus gros ! C’est presque ceux que nous avons préférés.

Perdus au milieu du site, d’accès peu évident car les chemins sont peu dessinés et le sol sableux, nous nous avançons au rythme d’un temple abandonné après l’autre. Sur certains la nature a repris ses droits et le lieu en est que plus beau !

Pourquoi certains sont ils si prisés et d’autre quasi à l’abandon ? Pas de réponse mais cela nous aura permis de passer plusieurs jours seuls en tête à tête avec l’Histoire. Par ci par là, nous croisons un fermier avec son troupeau de chèvres, essayant de trouver un brin d’herbes sur ce sol si aride où rien ne pousse.

 

Nous aurons fait 4 couchers et un lever de soleil. Quel spectacle grandiose que de voir les temples revêtir les lumières rougeoyantes du soleil. Nous en redemandions ! Le lever fut cocasse car arrivés à 5h45, pensant que l’heure fatidique serait 6h30, nous avons attendu longtemps, très longtemps avant de voir les premières lueurs. La faute au décalage horaire de 30 mns avec la Thaïlande que nous n’avions pas pris en compte ! Nous avions une demie-heure d’avance!

Nous quittons Bagan pour Kalaw (12000 k/pers, 7h30 de trajet, tickets pris avec guesthouse A1), une ville où de nombreux départs de treks sont possible à destination de Inlay, et son fameux lac. Un train bien typique permet aussi de rejoindre cette ville. C’est l’option que nous prendrons!

INFORMATIONS PRATIQUES 

Guesthouses-hôtels 

A1 guesthouse : Une des moins chères de Nyaing U. 20 $/nuit, 2 lits simples, SDB et PDJ. Chambre calme, propre mais sans grand intérêt »décoratif » et très humide! Note spéciale pour la gentillesse extrême du propriétaire!

Anathara museum hôtel: 39000 kiaths, PDJ, SDB, clim, piscine. Hôtel voulant se donner un standing mais qui ne le tient pas. Piscine sale, SDB très humide, draps non changés!

 Location vélo et scooter

Vélo:  Guesthouse A1, 1500 kiaths/jour soit 1 €

Scooter: guesthouse Saw Nyein San, car plus grands et donc plus confort à deux, 10000 kiaths/jr. Autonomie de 60 kms.

A Bagan, les locaux ont interdiction de louer des scooters essence, donc très dur de trouver ce genre! Au grand désespoir d’Olivier!

 Restaurants – bars

Italien: juste à côté de la guesthouse A1. Juste à tomber, le chef a été formé par un cuisinier Italien.

Bibo: excellent!

HTI: très bon cocktail et petit déjeuner

Riverside: Bar en front de rivière avec une super vue! Super limonade pour 1500k! Top pour chiller!

 

tu as aimé cet article ?

Partage-le si le  t’en dit !

un commentaire-une question?

N’hésite pas, nous nous ferons un plaisir d’y répondre !