Amérique centrale, CARNET DE VOYAGE, Mexique

MEXIQUE | Que visiter dans l’état sauvage du Chiapas

Cascade el chiflon- Chiapas

MEXIQUE | Que visiter dans l’état sauvage du Chiapas

Lorsque nous avons décidé de visiter le sud du Mexique, nous voulions faire une grande boucle depuis Cancun en descendant vers le Guatemala et en remontant par le Belize. Cet itinéraire, nous amenait à passer par plusieurs régions du sud du Mexique, comme celle du Chiapas. Une région plus sauvage et nature que le Yucatan, plus loin des sentiers touristiques aussi et moins sécuritaires à certains endroits (on vous explique ça dans l’article!). Nous avons beaucoup aimé le Chiapas malgré les quelques petits imprévus rencontrés sur la route. Voici les endroits que nous avons fait et que nous ne pouvons que vous conseillez. On vous laisse découvrir notre carnet de voyage en image et on espère que cet article vous donnera des idées pour un futur voyage au Mexique, qui sait!!

CARTE DES POINTS D’INTÉRÊTS dans le Chiapas

 

1 | MIGUEL COLORADO, Campeche (sur la route entre Campeche et Palenque)

Miguel Colorado est situé à 1h30 au sud de Campeche. Il ne fait pas parti du Chiapas mais se trouve sur la route entre Campeche et Palenque et peut-être une super étape sur la route. Il s’agit d’un petit village qui a su exploiter les cenotes de son village en créant et gérant une eco-attraction, à travers un parcours pédestre, des tyroliennes et des activités baignades et kayaks. L’entrée est à 200 pesos et vaut vraiment le coup, nous enfilons les maillots avant de prendre un peu de hauteur pour commencer par les tyroliennes. La première tyrolienne est à 80 m de hauteur et traverse le premier cenote sur 200m. Impressionnant ! Et on remet la même dans la foulée mais dans l’autre sens pour revenir au point de départ ! Ça remet les idées en place !

Nous poursuivons à pied en continuant sur les hauteur du cenote puis coupons dans la jungle pour aller voir un deuxième cenote un peu plus loin. Tout aussi beau, on ne peut pas accéder en bas. Juste avant de faire demi tour, nous voyons bouger un des arbres. Et là, surprise, une famille de singes hurleurs se prélasse à l’ombre ! Nous les avions déjà aperçus à Punta Laguna, et surtout entendus. Là, c’est le contraire, nous ne les entendrons pas mais nous les admirerons à seulement quelques mètres de nous. Nous nous amuserons à les observer 30 mn puis redescendons au premier cenote se rafraîchir. Il fait un soleil de plomb, la vue d’en bas est trop belle, plouf, replouf et encore replouf, à peine rafraîchissant tellement elle est chaude en surface! Nous partons ensuite faire le tour du cenote en kayak. En longeant les bords, nous revoyions des singes hurleurs en pleine cueillette, puis des tortues en mode bronzette et un singe araignée solitaire qui manquera de nous chier dessus mais Alice l’avait vu venir ! Nous devions rester une heure sur ce site, nous en avons passé 3 avant d’aller faire notre première « cocina economica » dans le village !

 

Punta Laguna ou Miguel Colorado ?

Punta Laguna est une réserve naturelle proche de la ville de Coba. Elle propose le même style de découverte mais est plus touristique et moins impressionnante selon nous. L’attrait de cette réserve est son cénote qui laisse planer le mystère de cimetière. Un cénote qui aurait été un cimetière par le passé et qui contient des crânes. On y accède par une entrée très exiguë en rappel. Mais les crânes sont guère là, quelques uns, par ci par là, mais guère plus. Pour visiter Punta Laguna, il vous faudra un guide obligatoirement. Nous n’avons pas forcément compris l’intérêt mais c’est le fonctionnement. L’entrée est forcément beaucoup plus chère que Miguel Colorado: 800 pesos le guide qu’il faut diviser selon le nombre de personnes que vous êtes. Nous étions que nous deux donc le prix peut vite monter. 

De notre vécu, nous avons adoré Miguel Colorado. Loin des sentiers touristiques, dans un petit village. L’endroit est magnifique, sauvage, grandiose (beaucoup plus que Punta Laguna). L’entrée est à 200 pesos / pers, et on peut y passer le temps que l’on veut. Si vous avez le temps, nous vous conseillons vivement Miguel Colorado, vous ne le regretterez pas ! 

Miguel Colorado - Chiapas
Miguel Colorado - Chiapas
Miguel Colorado - Chiapas

2 | PALENQUE , Chiapas

Palenque est surtout connue pour sa cité perdue en pleine jungle. Un endroit de toute beauté, un incontournable dans le Chiapas. La ville de Palenque est animée, nous retrouvons de nombreux magasins d’artisanats, de restaurants et d’animations. Mais le grand intérêt réside dans la visite de la zone archéologique, réputée pour être l’une des plus belles du pays. 

Nous décidons d’y aller tôt pour essayer de voir enfin un site dans la brume du matin, nous arriverons sur site vers 8h30 juste avant qu’elle se dissipe, c’est de toute beauté ! Ce site mérite sa réputation, il est construit sur les hauteurs, les bâtiments sont en pleine jungle, ils sont bien restaurés et continuent de l’être. La pyramide des inscriptions et le palace sont les plus impressionnants, d’ailleurs, le tombeau du roi papal a été découvert dans les entrailles de la pyramide des Inscriptions et il y repose toujours. Malheureusement, le public ne peut y accéder. Une réplique est au musée et les dimensions et sculptures sont impressionnantes, d’ailleurs c’est marrant car les inscriptions sur le couvercle ont relancé le débat sur le fait que de très anciennes civilisations allaient déjà dans l’espace. 

La visite se fait sur 2-3 heures, ne pas négliger la visite du musée en contrebas du site qui est très intéressante! Une belle balade dans la jungle peut être aussi réalisée à partir des deux parkings. 

Palenque - Chiapas
Palenque - Chiapas
Palenque - Chiapas
Palenque - Chiapas
Palenque - Chiapas

Informations pratiques Palenque:

Route: Ne pas y venir depuis la route de San Cristobal de las casas, vous êtes sûr de vous faire arnaquer en toute impunité sur la route, qui en plus est toute pourrie ! Il s’agit d’un barrage routier à hauteur du village Tiluja. Les habitants demandent une certaine somme d’argent selon la tête du conducteur. Nous avons eu droit à 500 pesos (soit 25 euros). Par principe, nous n’avons pas pu cautionner ce genre de pratique et avons refusé. Nous avons donc dû prendre un petit chemin de traverse coupant à travers de petits villages, où les gens nous regardaient avec des yeux interloqués ! Cette pratique est bien connue dans la région et est cautionnée par les autorités. Nous avons vu passer un convoi de militaire sans qu’il ne fasse quoi que ce soit. D’autres soucis, comme des barrages d’enfants (dont un s’est jeté au milieu de la route quand il nous a vu arriver) sont aussi problématiques et peuvent tourner au cauchemar s’il arrive un accident. Pour plus de détails, nous détaillons la situation dans la partir de San Cristobal de las casas. 

Où dormir: Posada kin 480 pesos / nuit avec petit déjeuner

Artisanat: Ne pas acheter d’artisanat sur place si vous allez ensuite à San Cristobal de las casas, beaucoup moins cher là bas

Idée: Nous avons déjeuner dans l’hôtel villa Mercedes pour y passer l’après midi à chiller au bord de la piscine avec le wifi. Bon plan quand on est pas dans un superbe hôtel. Juste bien demander au préalable car l’hôtel juste avant Casa lakyum ne nous le permettait pas !

3 | SAN CRISTOBAL DE LAS CASAS, Chiapas

 

Sur le route entre Palenque et San Cristobal

Après cette belle première impression du Chiapas à travers Palenque, nous prenons la route de San Cristobal de las casas en coupant la route en deux avec Agua Azul car 4h30 de route !

Nous partons de Palenque, il est 8h30. Notre direction: la cascade de Agua azul, une magnifique cascade d’eau turquoise sur différents niveaux. La route est belle et la région encore plus. Cela nous rappelle le nord du Laos. Parait-il que l’accès à la cascade est compliqué en raison de villageois qui bloquent avec des barrages et prennent les voitures en otage en demandant une belle somme d’argent. Nous tenterons quand même le coup et si cela se produit nous aviserons.

Cela était sans compter que le barrage serait en plein sur la route principale à hauteur du petit village Tulija. Planches en bois cloutées au milieu de la route. Tu payes tu passes, tu payes pas, tu passes pas. Enfin pas quand tu es Mexicains apparemment. Prix demandé: 25 euros. Plus cher qu’un péage français. Nous refusons. Les planches cloutées restent au sol. Nous ne passerons pas. Un convoi de militaire passe par là. Super nous sommes chanceux, ils vont nous faire passer et arrêter ce bordel. Désillusion, ils passeront comme les autres Mexicains, nous verrons et nous laisserons sur le bas côté… sans commentaire.

———

Après un échec de négociation, nous décidons de prendre un petit chemin en terre qui contourne la route par la forêt. La route est accidentée mais la voiture passe sans difficulté et les paysages sont de toutes beautés. Une heure plus tard, nous revoici sur la route principale, le barrage d’escrocs derrière nous. Mais nous ne sommes pas au bout de nos surprises.

———

Quelques minutes plus tard, un groupe d’enfants, corde tendue au milieu de la route nous bloque le passage. Non mais pas encore… et pas des enfants ! Nous nous arrêtons, Olivier ouvre sa fenêtre pour discuter avec eux. La voiture est passée à l’inspection totale. Ils regardent partout, passent la tête dans l’habitacle, nous demande de l’argent, et même de l’eau. Situation qui prend aux tripes et à laquelle tu ne sais pas comment agir. C’est devenu habituel de voir des enfants mendier ou travailler. Ici, c’est monnaie courante. Pour nous c’est terrible. Mais c’est une réalité et quand tu la vois, tu en perds tes mots.

Nous mettons fin à la situation et continuons notre chemin. Nous ne sommes pas encore au bout de nos surprises ! C’est un nouveau barrage avec planche cloutée qui nous attend. Sous de faux prétextes de manifestation, les voitures passent moyennant 50 pesos (4 euros). Pas cher par rapport au premier et pas le choix, il n’y a pas d’autres routes.

L’énervement monte dans la voiture et le sentiment d’insécurité aussi. Les gens ne négocient pas et nous sentons qu’il vaut mieux faire profil bas. Journée couronnée par un gamin qui se « jette » au milieu de la route en nous voyant. Dans son élan, il ramasse un caillou au sol. Nous freinons net, il se tient là, face au capot. Caillou à la main posé sur la voiture, nous testant de regard. Il veut nous vendre des noix de macadamia. Nous n’en voulons pas. Il refuse de s’écarter. Olivier avance d’un quart de centimètre, il ne bouge pas. Énervée, je décide de klaxonner peut-être sera-t-il surpris?! Cela fonctionne, il fait un écart sur le côté. Nous accélérons. Au passage, il donnera un gros coup dans la fenêtre.

Conseil Agua Azul:

Si vous voulez voir Agua Azul, il vaut mieux le faire à partir d’une de ces deux villes (San Cristobal ou Palenque) en tour organisé, ce sera long mais vous n’aurez pas à subir ce genre de désagrément ! Si vous avez un véhicule, nous vous conseillons carrément d’éviter cette route, pour ne pas cautionner ce genre de chose et surtout éviter ces désagréments. 

Enfants vendant des noix de macadamia pendant le barrage & route alternative que nous avons empruntée

Ayant entendu dire que les abords d’Agua Azul était du même genre, nous avons décidé de passer notre chemin et d’oublier Agua Azul. Nous ferons un stop d’une grosse heure à la zone archéologique de Tonina, un temple majestueux tout en pierre ! Et la journée se terminera quand même en beauté dans la ville de San cristobal de las casas où nous sommes arrivés dans une maison d’hôte tenue par des gens d’une extrême gentillesse. Nous en avons eu pour tous les goûts en 100 kms de distance !

La ville de San Cristobal: une ville coup de 

Nous passerons trois nuits à San cristobal de las casas mais nous aurions pu nous y installer tellement elle est agréable à vivre, d’ailleurs de nombreux étrangers y résident, surtout des artistes! Nous avons adoré son climat: 5 bons degrés en moins par rapport aux autres villes. Sans nous en rendre compte, nous avons appris qu’elle était à 2200 m d’altitude ! C’est notre ville préférée de notre premier mois au Mexique, avec sa grande rue colorée piétonne pleine de bons bars et restaurants, ses marchés très sympathiques et la Posada Sancris où l’on était au top !

Quelques endroits que nous avons bien aimé:

La rue Real de guadelupe avec tous ses restaurants et bars, nous avons aimé la Casa del pan (végétarien), El Carajillo (brunch et surtout café) et Tierradentro (plats locaux)!

La place centrale avec ses arches, la grande place de la cathédrale et la rue Crescencio rosas

San Juan de Chamula pour son église où il se passe des trucs bizarres. Les villageois ont fait un mix complet entre christianisme et culture mayas. Pour résumer, ils achètent des branches de pins qu’ils disposent autour d’eux à l’intérieur de l’église, ils posent des bougies au sol de différentes tailles et couleurs et prient tout un tas de saints en faisant des offrandes de coca et de poules.

———

La lumière est tamisée et l’ambiance assez lourde. L’encens est présent partout et renforce le côté mystique de l’endroit.

———

Nous n’y avons pas assisté mais des poules seraient sacrifiées et le sang serait étalé sur le visage des gens. Cet endroit est INCROYABLE. Il n’y a pas d’autres mots pour vous le décrire tant nous avons été sans voix de voir cette église. Malheureusement, les photos y étaient interdites sous peine de subir la loi du village qui lui était propre (avec sa prison !). Nous n’avons donc pas pris le risque ! Mais si vous êtes à San Cristobal, vous devez absolument aller voir cet église, vous n’en serez pas déçu !

San cristobal de la casa - Chiapas
San cristobal de la casa - Chiapas
San cristobal de la casa - Chiapas
San cristobal de la casa - Chiapas

San Cristobal & ses rues colorées

L’église de San Juan de Chamula

Informations pratiques sur San Cristobal :

Rues: Attention si vous venez en voiture de location, les rues sont étroites et le trafic est dense, mieux vaut prévoir un parking !

Hôtels: 

La chambre à la Posada sancris coûte 490 pesos avec petits déjeuners délicieux, les patrons sont adorables et on peut y garer sa voiture.

L’hôtel Posada El Paraiso est pas mal non plus. Nous y avons juste passé une après midi à faire du wifi et dîner le soir.

Restaurants: la Casa del pan (végétarien), El Carajillo (brunch et surtout café) et Tierradentro (plats locaux). 

4 | CANON DEL SUMIDERO, Chiapas

 

Le canyon vu d’en bas

Après ces 3 belles journées à San Cristobal de las casas, nous prenons la direction de Chiapa de corzo pour aller visiter le canyon de sumidero.

L’excursion peut se faire à la journée depuis San Cristobal mais nous profitons d’avoir la voiture pour passer deux nuits à Chiapa de corzo. La ville est plus sympa que Tuxtla Gutierrez, d’où on peut aussi partir en excursion en lancha dans le canyon. Il existe 5 coopératives entre Tuxla Gutiérrez et Chiapa de corzo qui se répartissent l’activité. Nous avons opté pour les lanchas bleues car il y avait moins d’attente mais ça se tient avec les autres. Le principe est simple, on prend ses billets (230 pesos / pers) et on attend que la plancha soit pleine pour partir (entre 20 et 40 personnes pour les plus grosses), le premier départ se fait à 10h mais certains peuvent attendre longtemps quand la saison touristique baisse ! Sinon on le privatise ou on divise pour 3500 pesos la manche. Le tour aller retour jusqu’au barrage Osumacinta dure 2 à 3 heures et est magnifique!

On commence à s’enfoncer dans les gorges au bout de 30 mn, et on voit direct le symbole du Chiapas avec pas très loin des singes araignées et un crocodile, du bonheur ! Les hauteurs sont impressionnantes, jusque 1000 mètres et le fait de s’y balader sur la rivière est magique ! On y voit aussi tout un tas de pélicans et d’autres oiseaux, une petite grotte avec statue divine et surtout une cascade magnifique appelée Arbre de la vie! On ne peut que recommander cette sortie tellement elle nous a été agréable !

Canon del sumidero - Chiapas
Canon del sumidero - Chiapas
Canon del sumidero - Chiapas
Canon del sumidero - Chiapas

Le canyon vu d’en haut

Avec la sortie en lancha, on nous remet aussi un bracelet pour accéder au parc national. Il faut bien le garder car ce canyon mérite aussi d’être vu d’en haut depuis la route des miradors! C’est ce que nous avons fait le lendemain matin, complètement différent et tout aussi magnifique. Cela nous a pris 2 bonnes heures, la route des miradors en compte 5 qui sont très accessibles en voiture, seul le troisième nécessite 5-10 mn de marche depuis le parking ! 

Canon del sumidero - Chiapas
Canon del sumidero - Chiapas
Canon del sumidero - Chiapas
Canon del sumidero - Chiapas

Informations pratiques Canyon del Sumidero:

Où prendre le bateau: Nous l’avons pris de la ville de Chiapa de Corzo. Dans cette ville, il y a deux endroits où l’on peut prendre une lancha. Nous avons choisi l’embarcadère 2 (sur notre carte) car il y avait moins d’attente. Le fonctionnement étant que chaque bateau pars quand il est plein ! Soit entre 20 et 40 personnes, donc si vous arrivez quand le bateau est encore vide, il vous faudra attendre un peu. 

 Prix d’un ticket: 230 pesos / pers avec le bracelet pour accéder aussi au parc national et aux points de vues d’en haut avec les miradors. 

Comment accéder aux points de vue d’en haut: Il faut aller à Tuxtla Gutierrez, prendre la route Calza del Sumidero, qui mène à un péage, montrer vos bracelets, et suivre le chemin menant aux 5 miradors avec des vues plongeantes sur le canyon. Comptez deux bonnes heures pour faire tous les points de vue (5). L’accès est fermé le mardi. 

5 | CASCADE EL CHIFFLON, Chiapas

Sur la route, nous ferons un bel arrêt aux cascades de El chifflon, similaire à Agua Azul, nettement moins larges mais avec la belle cascade du voile de la mariée qui mesure 120m. Deux entreprises se sont aménagés un chemin chacun de son côté de la rivière pour aller admirer cette belle succession de cascades. On peut y manger, se baigner, faire de la tyrolienne et même y dormir! Nous recommandons vraiment cet étape qui est vraiment bien aménagée et très belle. 

Cascade el chiflon- Chiapas
Cascade el chiflon- Chiapas
Cascade el chiflon- Chiapas
Cascade el chiflon- Chiapas

6 | CINCO LAGOS ou LES LAGUNES DE MONTEBELLO, Chiapas

Ici, c’est un peu le Canada qui s’invite au Mexique. Des forêts, des lacs mais sans les ours et les orignaux ! Cette étape nous l’avons faite car nous passions ensuite au Guatemala. Elle était donc sur notre chemin. Une magnifique étape, loin du Mexique de la plage et des transats. Ici, la température chute considérablement, et l’ambiance est plutôt « montagne ». 

L’entrée du parc est payante (nous n’avons plus les tarifs en tête mais rien de très cher) et donne accès à tous les lacs. En une journée, ce parc invite au dépaysement total et vaut vraiment le coup si vous passez pas loin. 

Lagunes de Montebello - Chiapas
Lagunes de Montebello - Chiapas
Lagunes de Montebello - Chiapas
Lagunes de Montebello - Chiapas
Lagunes de Montebello - Chiapas
Lagunes de Montebello - Chiapas

Voilà, notre trajet dans cette belle région qu’est le Chiapas. Alors bien sûr, cette liste d’endroits n’est pas exhaustive, le Mexique regorge de lieux à découvrir. Mais pour notre première dans ce pays, nous avons trouvé que cet itinéraire nous donner un bon aperçu des différents mexique ! Nous l’avons trouvé plus authentique et sauvage, moins touristique aussi. Notre coup de coeur va pour la ville de San Cristobal, une ville où nous vous conseillons de rester plusieurs jours pour vous imprégner de l’ambiance. Nous espérons que cet article vous aidera dans la préparation d’un futur voyage au Mexique ou tout simplement vous aura fait voyager au travers de notre récit et photos ! 

A bientôt sur le blog,

Alice & Olivier

Envie de plus de lecture…

Retrouve tous les articles sur le MEXIQUE ou nos derniers articles   

ON RESTE EN CONTACT ?

TU AS AIMÉ CET ARTICLE ?

Dis-le nous ! Cela nous fait toujours plaisir

UN COMMENTAIRE-UNE QUESTION ?

N’hésite pas, nous nous ferons un plaisir d’y répondre !