Amérique centrale, CARNET DE VOYAGE, Guatemala

ITINÉRAIRE GUATEMALA | 15 jours marquants, nos conseils & avis

Itinéraire Guatemala

ITINÉRAIRE GUATEMALA | 15 jours marquants, nos conseils & avis

Préparer un itinéraire au Guatemala peut s’avérer compliqué car on ne sait pas trop quelles sont les zones à ne surtout pas louper et celles à éviter. Le Guatemala est un pays qui a mauvaise réputation, il est considéré comme l’un des plus dangereux au monde mais comme pour le Mexique, il s’agit dans la plupart des cas de règlements de comptes. Si vous lisez les beaux conseils diplomatiques de nombreux pays, jamais vous n’irez le visiter ! Et vous auriez bien tort ! 

Mais soyons honnêtes, nos premières impressions confirmeront cette mauvaise réputation. Les premiers contacts à la frontière sont plus rudes qu’avec les Mexicains et surtout, on croise des regards qu’on n’avait pas vu avant ! Plus froids, plus insistants mais très certainement plus étonnés aussi voire curieux. 

Le Guatemala nous faisait peur, il était un plan B dans notre voyage et n’a donc pas été choisi comme LE pays dont nous rêvions. Mais nous ne voulions pas nous arrêter à nos peurs infondées ou aux lectures mitigées sur ce pays. Nous l’avons donc abordé de manière plus sécure et préparé. Nous nous sommes pas mal renseignés au fur et à mesure auprès des locaux, de nos hôtes pour connaitre les endroits où aller, les routes à prendre ou à éviter. Et le résultat de ces 2 semaines est positif. On vous explique tout cela dans cet article.

Nous vous présentons dans cet article notre itinéraire sur 15 jours avec nos endroits indispensables à faire au Guatemala. Ce pays est le coeur de l’histoire maya en Amérique centrale. Entre ses temples perdus dans les jungles, les villes coloniales, les marchés typiques et ses lacs et volcans, le Guatemala est un pays authentique pour lequel un séjour doit être préparer.

Bonne lecture ! 

ITINÉRAIRE au GUATEMALA – 15 JOURS

A| GUATEMALA, Xela ou Quetzaltenango

Notre itinéraire au Guatemala commence par unpremier arrêt à la ville de Quetzaltenango ou Xela qui fut intéressant pour se mettre dans le bain. Nous avons retrouvé la pollution des grandes villes, mais au Guatemala elle est décuplée par dix tellement l’entretien des véhicules est délaissé. La nourriture ne change pas trop du Mexique, on a donc continué sur la lancée des tortillards, burritos & compagnies ! Itinéraire Guatemala

La ville est dans son jus, et ne présente pas de grands intérêts si ce n’est sa place centrale et les beaux monuments qui l’entourent. Sur les 3 jours passés, nous avons adoré notre excursion au bains thermaux de Fuente Georginas. La route de montagne pour y aller est magnifique, on voit des volcans et tous les villageois des alentours qui y cultivent sur les flans toutes sortes de légumes. Nous y serons un dimanche et on peut dire que l’endroit est couru pas les locaux. On peut y dormir et il y a trois bassins différents, mieux vaut y venir tôt si on veut en profiter. Itinéraire Guatemala

Le chemin du retour sera totalement différent car nous redescendrons dans la brume, nous nous arrêterons dans la ville de Zunil pour aller voir son église et son marché haut en couleur. Un marché très typique où nous serons les seuls touristes à nous balader. Ici, la vie grouille et les scènes du quotidien de manquent pas. Nous resterons là une petite heure, le temps de bien prendre l’ambiance folle de cet endroit. Itinéraire Guatemala

Quelques adresses testées et approuvées

Où dormir à Xela ou Quetzaltenango

Casa san Bartolome:  Très joli B&B, personnel accueillant, chambre très propre et confortable. Un petit havre de paix pas loin du centre ville avec une belle cour intérieure. Toutes les chambres ont le wifi, la télévision et l’eau chaude. Saison normale: 275Q, saison haute: 325Q 

Où manger à Xela ou Quetzaltenango

El sabor de la india: un très bon petit restaurant végétarien aux couleurs indiennes. Bon ok, ce n’est pas très local, mais après plusieurs semaines entre tortillas, burritos et autres, nous étions contents de ce petit écart ! 

B | GUATEMALA, lac Atitlan

Nous poursuivons notre itinéraire au Guatemala vers le lac Atitlan, considéré comme l’un des plus beaux lacs du monde, est surplombé par 3 volcans qui fascinent les Mayas depuis la nuit des temps. « Le lac Atitlán est le plus beau lac du monde », a ainsi écrit le fameux géographe allemand Alexander von Humboldt, qui a pourtant roulé sa bosse sur une bonne partie de la planète. 

Notre deuxième étape sera Panajachel, la ville la plus touristique autour du lac Atitlan. La ville est sans attrait particulier, bien moins authentique que d’autres villages. Son coeur névralgique est sans aucun doute sa rue commerçante mais non piétonne. Le touriste badaud en quête de bonnes affaires doit se frayer un chemin entre les tuks-tuks et les voitures. D’ailleurs, bonnes affaires n’est pas le bon terme ! Il vous faudra négocier pour ne pas vous faire avoir comme un débutant. Les prix sont tout de même plus chers que dans le reste du pays ou son voisin. En effet, nous retrouvons pas mal de produits vus aussi au Mexique et beaucoup moins chers. Beaucoup vous diront que Panachajel est à fuir, nous serons plus tempérés pour plusieurs raisons.

 

POURQUOI AVOIR CHOISI PANAJACHEL?

Le choix de Panajachel était volontaire.  C’est de cette ville aussi que l’on a une des plus jolies vues sur le lac puisque nous y voyons les 3 volcans avec le lac. Chose qui est plus difficile depuis San Pedro de la Laguna par exemple. Alors certes, elle manque cruellement de caché mais elle était pour nous un point de chute pratique avec notre voiture. Les abords du lac étant peu conseillés à emprunter en voiture, nous ne voulions pas prendre le risque. Il est très facile de se rendre dans les petits villages alentours avec les lanchas. Elle permet facilement de rejoindre les villages autours du lac tout en ayant un choix plus large de logement. Itinéraire Guatemala

———

Au petit matin, nous observons le va et vient des bateaux de pêche et des lanchas qui partent pour les villages alentours. Les lanchas ne partent pas à heures fixes mais bien en fonction du taux de remplissage. Il faut donc s’armer de patience. Nous sommes habitués à ce rythme qui n’a ni heure, ni pression. On s’installe et on attend. Vers midi, un vent se lève sur le lac, lui donnant ses petites vaguelettes qui ondulent à sa surface. Il s’appelle le xocomil. La population locale l’attribue au souffle d’une princesse attendant le retour de son prince. Le lac abrite dans ses profondeurs une ancienne cité maya, découverte en 2013. Samabaj, de son nom, est âgée de 2000 ans. Le lac est un lieu sacré pour les Mayas qui l’appellent « grand mère Atitlan ».  Itinéraire Guatemala

———

QUELS VILLAGES VISITER AU LAC ATITLAN?

Nous visiterons San Pedro de La Laguna et San Juan de La Laguna qui sont deux petits villages situés à l’opposé de Panajachel. Itinéraire Guatemala

SAN PEDRO DE LA LAGUNA est en face de Panajechel et est surplombé du volcan San Pedro. Le petit village est en hauteur avec des petites rues pavées qui montent.  Il est réputé pour être le moins cher autours du lac. Nous l’avons trouvé aussi très authentique et beaucoup moins touristique. Sa rue principale est remplie de petits magasins d’art local. Nous n’avons pas eu besoin, mais il parait que San Pedro est le village idéal pour prendre des cours d’Espagnol. Il y a de nombreuses écoles et les ambiances y sont, parait-ils, très sympas. Itinéraire Guatemala

SAN JUAN DE LA LAGUNA: Situé juste à côté de San Pedro de la Laguna, sa caractéristique principale est sa tranquillité. On s’y balade donc plus au calme entre ses petits magasins d’artisanat.  Il y a beaucoup d’artistes peintres qui peignent selon une technique particulière: en petits points et en vue aérienne. Cela rend un effet très sympa. Nous nous en offrirons un après quelques négociations ! Le village a de nombreuses peintures murales très belles et colorées. Le village est aussi tourné vers le tissage et l’on peut voir de nombreuses créations très colorées dans les magasins. 

———

Nous avons beaucoup aimé ces deux villages que nous avons trouvé authentiques malgré leur position autour du lac. Il est vrai qu’il est compliqué de savoir quels villages visiter à Atitlan lorsque l’on a que quelques jours sur place. Si vous recherchez des petits villages tranquilles sans trop être dénaturés (esprit hippie comme à San Marcos), prenez le cap vers ces deux là. Vous en serez ravis ! 

Les autres villages, que nous n’avons pas visités semblent être différents selon les différentes infos lues sur internet:

SANTA CLARA DE LA LAGUNA & sa vie locale

C’est un village qui n’est pas accessible en lancha car il est en hauteur. Pour y accéder, le départ se ferait depuis San Juan de la Laguna. De part sa position un peu moins accessible, il reste moins visité mais n’en est pas moins intéressant. De plus, vous pouvez redescendre à pied depuis le village jusque San Juan et profiter pleinement de la belle vue sur le lac.

 

 SAN MARCOS & ses hippies perchés

San Marcos est le village des gens « qui ont testé quelque chose et qui ne sont jamais redescendus »! Il est réputé pour cette ambiance baba cool où les amateurs de médecine holistique, danses transcendentales, yoga et cuisine végétarienne seront ravis. Pas trop ambiance maya nous direz-vous ! On vous l’accorde. Nous n’y sommes pas allés donc vous donnez quelques conseils ou ressentis seraient mal venu. Mais sachez que c’est un des villages très visité. 

C | GUATEMALA, Antigua la bella !

Un itinéraire au Guatemala ne serait pas complet sans une étape à Antigua. Sans aucun doute la plus belle ville du Guatemala et de loin ! Nous y avons passé 3 journées. Nous étions installés dans un super hôtel Vista al Cerro, non loin du centre, ce qui nous a permis de profiter pleinement de cette ville !

Classée au patrimoine mondial de l’UNESCO, elle est entourée de 3 gros volcans, dont le Fuego encore en activité qui a fait récemment plus de 200 morts. Une grande partie de ses grands bâtiments ont été détruits lors du derniers gros tremblement de terre de 1773. La ville est entièrement pavée, les bâtiments sont colorés et bien entretenus, nous avons aimé nous perdre dans ses rues, rentrer dans des bâtiments comme de vieux hôtels ou restaurants.

La balade pour se rendre au mirador de la Cruz est accessible en 30 mn et offre une belle vue sur la ville et les volcans l’entourant si le temps le permet. Nous y étions vraiment dans la mauvaise période et avons préféré faire l’impasse sur les randonnées volcans car nous avons à peine aperçu le bout de leur nez de notre séjour!

Dans de meilleures conditions, gravir un de ses volcans est l’activité principale à Antigua. Les amateurs de belles randonnées seront conquis. 

Quelques adresses testées et approuvées

Où dormir à Antigua:

Hôtel Vista al Cerro, petit hôtel avec peu de chambres. Très propre et calme. Eau chaude avec une bonne pression. Literie confortable. La chambre N°5 est la meilleure avec terrasse privée. Après négociation et en basse saison, nous l’avons eu pour 200 qtz avec PDJ et parking. Sinon le PDJ est entre 15 et 25 qtz / jour et le parking à 35 qtz / jour. A deux pas du centre ville. 

 Où manger à Antigua:

Frida’s est the place to be à Antigua. Un endroit à la déco très sympa, à la nourriture originale et excellente et aux prix raisonnables. 

Hector’s bisto, pour les frenchies en mal de notre gastronomie ! Petit bistrot trop mignon à la bonne bouffe française. Les prix sont très raisonnables pour la qualité du repas. Lunch pour 65 qtz avec 4 accompagnements aux choix et un café. Sinon les prix à la carte varient entre 60 et 130 qtz. 

D | GUATEMALA, Semuc Champey et ses cascades vert emeraude

Depuis Antigua, nous avons fait une grosse journée route pour nous rendre directement à Lanquin, point de départ pour les fameuses cascades de Semuc Champey . Cela restera notre plus beau souvenir de notre itinéraire au Guatemala ! L’hôtel Vista Verde depuis sa piscine nous offrira une vue environnante splendide et que dire de la journée à Semuc Champey !!! Cette excursion se fait à la journée et le 4×4 pour s’y rendre est obligatoire. On fait soit un tour « grotte-bouée-cascades » ou juste le transport pour les cascades. Nous avons choisi de prendre seulement le transport pour profiter de ce lieu le plus longtemps possible et bien nous en a fait car les autres sont arrivés à 15h, pour repartir une petite heure après.

Après 30 mn de route, nous voici devant l’entrée du parc, nous payons l’entrée 50 qtz puis nous commençons par l’ascension vers le mirador. Comme son nom l’indique et après une demi heure de bonne grimpette dans la jungle, nous arrivons à une magnifique vue d’ensemble du site. Ces cascades nous rappellent le Laos avec ses bassins successifs d’eaux bleu turquoise et leurs pourtours calcaires orangés. Maintenant que nous avons bien repéré l’endroit, nous descendons pour profiter de l’endroit et se baigner. En arrivant en bas, nous entendons un gros bruit de cascade. En effet, la grosse particularité du site est qu’en dessous des bassins où l’on se baigne passe une rivière souterraine puissante sur 300 mètres de long dans un diamètre de 30 mètres. Une rivière puissante venant du haut de la montagne est marron beige et une petite source d’un autre versant se déverse lentement en continu dans les petits bassins, ce qui lui donne cette couleur bleu turquoise. Nous y passerons la journée jusqu’à ce que le temps se couvre. 

E | GUATEMALA, Rio Dulce

L’avant dernière étape dans notre itinéraire au Guatemala fut Rio Dulce, un petit coin de paradis à la frontière du Belize. Cette étape sera pour nous plus calme. Nous profiterons du bel hôtel où nous logeons: le Dreamcatcher ecolodge. Après avoir garé la voiture à Ram marina (parking en tant qu’invité par un hôtel 25 qtz/jour sinon 35) nous filons vers notre hôtel en lancha affrétée par celui-ci. Cet ecolodge est tenu par une chef cuisto issue d’un père Allemand et d’une mère Guatémaltèque, il est au bord d’un petit affluent du Rio Dulce et offre une sérénité incroyable! Nous y passerons deux journées incroyables avec comme seules activités, farniente et kayaking, tout ça au son des singes hurleurs! On se croirait presque sur l’amazone avec sa couleur marron et sa densité de jungle partout.

En partant, nous irons visiter le Castillo San felipe de Lara, un joli fort bien conservé pour protéger la région des pirates; et les cascades de Finca el paraiso, une source d’eau chaude qui tombe en cascade dans une grand rivière issue d’autres sources. Si le temps vous manque, vous pouvez faire l’impasse sur la source d’eau chaude, qui n’est pas un endroit inévitable ! 

F | GUATEMALA, Florès la ville « île »

Notre premier point de chute dans la région du Petén fut à Flores, où plus exactement en face de la ville à l’hôtel San Miguel. Depuis cet hôtel, la vue est magnifique, on a toute la ville de Flores sous les yeux avec les « va et vient » incessants des taxis bateaux.

Nous irons jeter un coup d’œil au mirador situé à 15 mn à pied du village de San Miguel. Une plateforme en bois d’une dizaine de mètres nous permet de voir une bonne partie du lac Petén Itzá et la presqu’île-ville de flores ! Flores est une jolie ville d’où on fait le tour en quelques heures, on y trouve de bons restaurants, de l’artisanat, il est facile de s’y loger et est souvent un point de départ pour visiter le fameux site archéologique de Tikal

 

Selon les pluies, le niveau du lac augmente et la ville se retrouve inondée.

C’est assez drôle de voir certaines rues avec quelques centimètres d’eau.

Les gens mettent des petits passages de fortune sur lesquels nous passons en équilibre

G | GUATEMALA, Parenthèse à la Lancha

Après avoir visité la ville, nous nous sommes offert une parenthèse dans un des hôtels de Francis Ford Coppola « La Lancha », situé à El Remate. Et quelle bonne surprise lors du check in à 9h. Nous étions les seuls clients et avons été surclassés dans la « rainforest casita suite ». Ce sera une belle parenthèse ! Nous profiterons de la piscine, du funiculaire qui permet aux clients de descendre au lac sans se fatiguer ! Les singes araignées ont élu domicile dans la forêt et avec des yeux aiguisés nous pouvons les apercevoir. Olivier fera un peu de canoë puis nous profiterons de notre superbe maison perdue dans la jungle ! 

———

 Infos pratiques 

La Lancha est considéré comme un hôtel luxueux avec des tarifs assez élevés pour le Guatemala. Il faut faire attention car toutes les chambres ne se valent pas. Seuls les « bungalows suite » valent vraiment le coup mais à prix élevé. Nous devions être dans une chambre standard qui partage sa terrasse avec d’autres chambres avec un rideau séparant les espaces de chaque chambre. Ce style de chambre est le prix d’entrée de gamme. Nous avons eu la chance d’avoir un surclassement car l’hôtel était vide. Mais la suite que nous avons eu est vraiment très chère pour un pays comme le Guatemala. Cela en était même gênant quand on connait le salaire moyen dans ce pays.  Le restaurant est très bon mais cher. En moyenne comptez 70 euros pour un repas à deux. Site web

H | GUATEMALA, les temples de Tikal

Nous irons ensuite passer la journée sur le fameux site de Tikal, le site le plus visité du Guatemala. Il le mérite bien car il est situé en pleine jungle du Petén, à 27 km au nord de El remate. Nous y verrons tous les animaux que l’on voit depuis qu’on est arrivés au Mexique: singes hurleurs, singes araignées, coatis, oiseaux dont les fameux toucans qui tenaient tant à cœur à Olivier !

Les temples changent encore de style, nous retrouvons un concours de style avec des pyramides ostentatoires hautes et toujours très verticales, et d’autres zones bien perdues dans la jungle. Nous confirmons donc que cette visite est indispensable lors de tout voyage au Guatemala. Nous passerons visiter Yaxha avant de nous rendre au Belize mais rien de bien fou si on a fait Tikal auparavant. 

INFORMATIONS PRATIQUES 

Pas de visa pour un séjour de moins de 3 mois, mais attention à vérifier votre passeport pour qu’il soit valide plus de 6 mois après votre retour. Itinéraire Guatemala

Novembre à mi mai: saison sèche avec des températures douces. C’est la meilleure saison pour partir au Guatemala. 

Mi mai à octobre: saison plus humide avec des pluies qui n’empêchent pas de visiter le pays. Itinéraire Guatemala

Nous avons fait 15 jours en prenant notre temps mais en n’allant pas à tous les centres d’intérêts du pays. Un séjour de 2 semaines nous semble être le minimum. Itinéraire Guatemala

Janvier à mars: – 7h avec la France

Avril à octobre: -8h avec la France

Octobre à décembre: -7h avec la France Itinéraire Guatemala

La monnaie est le QUETZAL. 

1 euros: 8,80 QTZ (mars 2019)

Le Guatemala est friand aussi du dollars américain, il est facile à changer. Emportez-en, en espèces, ils seront plus facile à changer que des euros. Attention à ce qu’ils ne soient pas abîmés ou déchirés, sinon on risque de vous les refuser. 

Vous pourrez aussi retirer dans les banques au guichet mais de façon limitée entre 200 et 400 dollars US / semaine. Si vous voulez une plus grosse somme, utilisez un distributeur pour retirer du liquide. Vous aurez une commission avoisinant les 5%.

La visa est très répandue, la mastercard et l’american express le sont moins. Itinéraire Guatemala

Hébergements au Guatemala

Prix en chambre double

Très bon marché : moins de 90 Qtz (environ 11 €). Concerne surtout les lits en dortoir pour une personne, plus rarement une chambre double privative)
Bon marché : de 90 à 150 Qtz (environ 11 à 18 €)
Prix moyens : de 150 à 300 Qtz (environ 18 à 35 €)
Chic : de 300 à 450 Qtz (environ  35 à 53 €)

Restaurants au Guatemala

  Prix par personne

Très bon marché : moins de 35 Qtz (environ 4 €)
Bon marché : de 35 à 70 Qtz (environ 4 à 8 €)
Prix moyens : de 70 à 120 Qtz (environ 8 à 14 €)
Plus chic : plus de 120 Qtz (environ 14 €)

En terme de pourboire, la tradition est moins stricte qu’au Mexique. Si vous mangez dans un petit restaurant style « comedores », vous laisserez quelques quetzal. Si vous mangez dans un plus grand établissement, il est de coutume de laisser 10% de l’addition. Itinéraire Guatemala

Hospedajes

Considérés comme les logements les moins chers, ils sont aussi les plus rudimentaires avec seulement un lit et une salle de bain commune. Ils sont plus fréquemment fréquentés par les locaux et peuvent être de vrais taudis. Donc attention…

Posadas

Ne signifie pas un style ou standing d’hôtel en particulier. Nous avons souvent réservé dans une posada et sommes toujours tombé chez des particulier, un peu comme une maison d’hôte. Pensez bien à demander s’il y a de l’eau chaude dans la salle de bain (si cela est important pour vous), car il n’y en a pas toujours. 

Hôtels

Il y a les hôtels bons marchés qui pratiquent des prix très abordables. Vous pourrez avoir sans salle de bain mais nous vous conseillons de choisir avec salle de bain, les tarifs n’étant pas exorbitants. Vous pouvez trouver aussi de très beaux hôtels comme celui que nous avons fait à El remate chez Francis Coppola. Itinéraire Guatemala

Pour réserver un logement

Le Guatemala est relativement un petit pays mais certains distances peuvent être longues car les trajets sont ponctués d’arrêts fréquents et les routes sont en mauvais état. 

BUS ou CHICKEN BUS

Ce sont les bus locaux du pays, souvent très vieux et branquignolants. Ce sont les vieux bus scolaires des USA. Leur credo: Fe en Dios y adelante, foi en Dieu, et en avant ! Ils roulent très souvent comme des fous, l’un de a failli nous percuter et nous mettre dans un ravin. En toute honnêteté, nous ne les conseillons pas pour des raisons de pure sécurité. Il vaut mieux les prendre le matin car l’après midi, ils deviennent plus rares. Même en Asie, nous n’avions pas vu des bus rouler aussi mal et vite. 

Pour de grandes distances comme Guatemala city-Flores, de nouvelles compagnies plus confortables ont vu le jour comme Linea DoradaLitegua et ADN (Autobus del Norte)

MINIBUS

Plus destinés aux touristes car ils sont plus chers mais tout à fait abordable à un étranger. Ils sont plus confortables et rapides. Les horaires sont plus adaptables que dans un chicken bus.

TAXI

Plus cher à Guatemala city qu’en province, il peut être une alternative pour les petits trajets. Faites juste attention au prix de la course. Bien demander avant de monter dans le taxi et négocier sur une base du prix diviser par 2. Ne jamais laisser vos affaires seules dans le taxi sans être dedans. Certains taxis, peu scrupuleux, pourraient mettre les voiles sans vous. 

LOCATION DE VOITURE

C’est l’option que nous avons choisie mais au départ du Mexique et nous avons pu passer la frontière en faisant une boucle Mexique, Guatemala, Belize. Nous ne sommes donc pas passés par un loueur guatémaltèque. Mais des quelques lectures que nous avons faites sur internet, le loueur Tabarini revient souvent avec de bons commentaires. Vous pouvez aussi taper « alquilar caro Guatemala » sur internet, ce qui veut dire en Espagnol « louer une voiture au Guatemala ». Les conseils que nous pouvons vous donner car ils s’appliquent aussi avec le Mexique:

Ne pas donner de caution en liquide. Malheureusement certains loueurs de voiture prennent l’empreinte de la CB avec un vieux système de « fer à repasser » et certaines personnes peu scrupuleuses se servent gentiment sur votre compte. Sans cette empreinte, pas de voiture mais soyez donc vigilants sur votre compte bancaire. De notre expérience avec le Mexique (qui recense les mêmes problèmes), la plupart des arnaques se font au départ de des aéroports. Nous avions donc pris le parti de récupérer notre voiture dans un bureau du centre ville de Cancun, moins fréquenté. Nous n’avons pas eu le moindre soucis. 

Demander à avoir une voiture récente et en bon état. Les routes au Guatemala sont chaotiques avec des nombreux nids de poule et petits dos d’âne bien traîtres. Avoir une voiture fiable est essentiel. Nous n’avions pas de 4×4 et sommes passés sur toutes les routes de notre itinéraire sans aucun souci. Maintenant, si vous y allez à la saison de pluie, c’est une autre histoire. 

Bien vérifier que le système de fermeture de la voiture fonctionne. Une détail mais très important ! Quand vous roulez, prenez le réflexe de vous enfermer dedans. Le car jaking est une pratique connue au Guatemala. 

Ne roulez pas de nuit. Les routes y sont moins passantes, il y a peu d’éclairages. Il peut y avoir des gens ou des animaux qui marchent sur les côtés. C’est, aussi, moins sûr de rouler de nuit. 

Soyons honnête, le Guatemala n’est pas le pays le plus safe que nous connaissons. Il a mauvaise réputation et si on lit les conseils de « diplomation.gouv » on n’y met pas un orteil. Mais comme tout pays, il faut aussi arriver à prendre du recul par rapport à toutes les lectures sur internet. On ne vous dit pas d’arriver dans un pays la bouche en cœur sans vous être un minimum renseigné. Mais trop se renseigner et trop en savoir peut avoir l’effet inverse: vous couper la chique ! 

Il y a quelques règles de bon sens à respecter mais on est convaincu que la chance a une part importante. Il peut vous arriver un pépin en 1 semaine de voyage comme il n’arrivera rien au copain qui a fait 3 semaines ! Il n’y a pas de science exacte dans l’insécurité et cela vaut même en France ! 

Pas de signes ostentatoires de richesse. Laissez vos bijoux, montres et compagnie à la maison bien au chaud.

Prenez une garde robe passe partout.

Ayez des photocopies de vos passeports et laissez les vrais à l’hôtel. 

Si vous le pouvez, ayez un « faux » porte monnaie avec quelques billets et une fausse carte bancaire. Gardez le sur vous, facilement accessible en cas de racket rapide. 

Avoir une cachette dans un sous vêtement (Alice avait cousu une petite poche sur le côté de son soutient gorge) avec un billet de 100 dollars. Ce billet vous servira en cas de vol où vous vous retrouvez sans rien…Il vous paiera un taxi, peut-être une nuit d’hôtel avant d’aller à l’ambassade la plus proche. 

Si vous vous déplacez en voiture, ne laissez pas toutes vos affaires « précieuses » dans un seul sac à dos. Cachez les dans la voiture (un peu sous chaque fauteuil, sous les tapis de pieds). Laissez quelques billets dans la boite à gants en cas de « racket » par la police.

Ne pas donner vos vrais passeports en cas de contrôle de police. Ils peuvent jouer là dessus et vous faire du chantage pour que vous le récupériez. Ils vous appartiennent et sont vos biens les plus précieux en voyage ! 

Et dernier conseil bizarre mais lucide: si vraiment vous êtes menacés, donnez tout… sans résister. Il est difficile de se faire voler du matériel mais les réactions en face ne sont jamais prévisibles. Votre vie vaut plus que du matos de photos. 

Envie de plus de lecture…

Retrouve tous nos derniers articles   

ON RESTE EN CONTACT ?

Retrouve-nous aussi sur les réseaux sociaux.

Allez, viens. On est sympa !

TU AS AIMÉ CET ARTICLE ?

Dis-le nous ! Cela nous fait toujours plaisir

ABONNEMENT AU BLOG

Clique sur l’enveloppe juste dessous et rentre ton e-mail !

UN COMMENTAIRE-UNE QUESTION ?

N’hésite pas, nous nous ferons un plaisir d’y répondre !